About admin

Website:
admin has written 152 articles so far, you can find them below.

Oeuvres_old

 Rouge assoiffée
Préface de Louise Dupré
Illustrations de Anne Slacik
Ed. Typo 2011

La publication de cette anthologie, préparée et préfacée par Louise Dupré, rend compte de la production de la poète. Marquée par la pensée féministe des années 1970, la poésie de Claudine Bertrand s’articule autour de la quête identitaire : de l’enfance à la vie adulte, elle se dévoile entre les lignes, dans les blancs du discours. Grande lectrice , sa poésie est oeuvre de continuité. Mémoire et présent se chevauchent, femme et féminité se questionnent ; l’amoureuse, malgré les blessures, n’en continue pas moins sa quête de l’amour absolu. Écriture néanmoins lucide, vibrante de la douleur du monde, on passe de la passion dévorante, voire dévastatrice, à l’affût de la vérité, la poésie de Claudine Bertrand continue de parcourir différentes avenues. Se tissant patiemment autour de la douleur, motif qui traverse toute l’oeuvre, comme l’écrit la préfacière, cette poésie témoigne d’une quête de l’écriture au féminin; Claudine Bertrand fait entendre une subjectivité inquiète, blessée mais toujours résistante.

 

 

Eros émerveillé. Anthologie de la poésie érotique française
Edition de Zéno Bianu
Ed. Gallimard/Poésie 2012
Claudine Bertrand, l’une des quatre poètes québecoises à y figurer.

 

 

Vous ouvrez ce livre… Au fond, ce qui nous réunit ici, vous et moi, ce qui nous réunit profondément, c’est l’amour des mots. (Zéno Bianu).

 

 

 

 

 

Passion Afrique
Ed. Ficelle 2009
Illustrations Michel Mousseau
Grand Prix international des Poètes francophones pour l’ensemble de son œuvre et pour son recueil de poésie Passion Afrique en 2010.

 

On ne sait quand commence le voyage peut-être était-il déjà amorcé avant de fouler la terre Afrique mais on sait qu’il est contenu dans chaque seconde comme une attente.
Extrait du poème Noire lumière.

 

 

 

 

 

 

 

 

Autour de l’obscur
Ed. L’Hexagone 2008

Autour de l’obscur se veut un poème-joyau donné à l’amie disparue. La langue ciselée, telle une offrande, ouvre le territoire secret de l’intime en dévoilant la nature d’un véritable art poétique.

Ancrer
Ma voix
En toi.

Ecouter deux extraits : http://voixdici.ca/auteur/claudine-bertrand

 

 

 

 

Ailleurs en soi
Ed. Domens, collection littérature 2006

Ailleurs en soi questionne l’être et l’univers en proie à de nombreux soubresauts où s’articulent douleur, mascarade, stupeur, égarement et, par le pouvoir des mots, reconstitue un récit poétique autour du manque dans l’urgence de dire l’univers qui nous réclame. Ici le discours poétique est souverainement irréductible !

 

 

 

 

 

Pierres sauvages
Préface de Jean-Pierre Faye
Ed. L’Harmattan 2005

 

Pierres sauvages surgit comme une présence accordée à l’instant. On y découvre aussi mémoires ou racines fuyantes à travers la spirale du temps. Un petit village du Vercors. Pour qui a envie d’être interpellé, les pierres peuvent dévoiler certains mystères qui surprennent ou dire ce qui fuse, à jamais insaisi. les pierres sont là et et rappellent les combattants de la liberté, les résistants elles sont hymne aux vivants qu’on enterre.

« Comment lire Claudine Bertrand – disons entre Gaston Miron et Tristan Tzara. Mais il s’agit des poèmes d’une femme du Québec, par qui s’invente ainsi dans son espace une langue comme il n’en est pas d’autre » (Jean-Pierre Faye).

 

 

Jardin des vertiges
Ed. L’Hexagone 2002

Oeuvre inspirée, le temps d’un été, au coeur de la région Rhône-Alpes, Jardin des vertiges nous propose un heureux métissage entre l’écoute de soi et le dialogue poétique avec les lieux.

 

 

 

 

 

 

Le corps en tête
Ed. L’Ateliers des Brisants 2001
Prix de Poésie Tristan Tzara, en 2001

 

Tes yeux ont touché ma figure
Peut-être n’étais-je que leur projection
Peut-être les avais-je créés afin
D’être vue telle que je le veux

Ainsi soit-il dit le lecteur qui, toujours dit la vérité.

 

 

 

 

Une main contre le délire
Ed. Editions du Noroit/Erti 1995

Ce livre se présente comme une expérience d’arrachement et d’équilibre précaire : phrases brisées, fragments liés, tableaux imprévisibles.

Une main contre le délire : un geste de vivante à rendre l’intime saisissant.

 

 

 

 

 

 Les oeuvres complètes

Recueils de poésie :

  • Rouge assoiffée, anthologie, préparée et préfacée par Louise Dupré, illustrations de Anne Slacik, Éditions Typo 2011.
  • Passion Afrique, poésie, illustrations Michel Mousseau, Éditions Rougier, collection « Ficelle », France, 2009.
  • Autour de l’obscur, poésie, illustrations de Anne Slacik, Éditions de l’Hexagone, Montréal, 2008 (Postface de Marie-Claire Bancquart).
  • The last woman, selected poems : 1991-2001, Guernica Éditions, Toronto, 2008 (Traduction Antonio d’Alfonso).
  • Ailleurs en soi, poésie, Éditions Domens, France, 2006.
  • Pierres sauvages, poésie, Éditions de l’Harmattan, France, 2005 (Préface de Jean-Pierre Faye).
  • Chute de voyelles, poésie, illustrations de Louise Prescott, Trait d’Union/Montréal/Autres Temps/France/2004. (épuisé).
  • Nouvelles épiphanies, poésie, illustration de Michel Mousseau, Trait d’Union/Montréal/Autres Temps/France/2003. (épuisé).
  • Jardin des vertiges, poésie, illy-Yut, Montréal, Hexagone, 2002.
  • Le corps en tête, poésie, coll. de Bernard Noël, L’Atelier des Brisants, France, 2001, Prix international de poésie Tristan Tzara. (épuisé).
  • À 2000 années-lumière d’ici, poésie accompagnée de deux œuvres de Marcelle Ferron, Outremont, Lanctôt Editeur, 1999 (épuisé). Traduction en roumain par Magda Carneci, Bucarest, 2000. Sélectionnée par l’Assemblée nationale de France pour l’Anthologie du millénaire, Paris, Éditions Bartillat, 2000.
  • Tomber du jour, poésie avec une illustration de Marcelle Ferron, Montréal, Éditions Le Noroît, 1999. (épuisé).
  • L’amoureuse intérieure, suivi de La montagne sacrée, poésie, avec quatre originaux de Roland Giguère, Montréal/Paris, Le Noroît/Le Dé Bleu, 1997, Prix de la Société des Ecrivains Canadiens, Prix de la Renaissance française ; (épuisé), 2eédition traduite en catalan par Anna Montero, Barcelone, Tàndem Edicions, 2002.
  • Une main contre le délire, poésie, avec une illustration de Roch Plante, Montréal/Paris, Le Noroît/Erti éditeur, 1995.
  • La passion au féminin, entretiens, co-auteur avec Josée Bonneville, Montréal, XYZ Editeur, 1994.
  • La dernière femme, poésie avec une linogravure de Célyne Fortin, St-Lambert, Éditions Le Noroît,1991. (tirage épuisé), 2eédition bilingue tchèque et française, traduction de Jana Boxberger, Prague, Protis, 2000.
  • Fiction-nuit, poésie avec quatre dessins de Monique Dussault, St-Lambert, Éditions Le Noroît, 1987.
  • Memory, scénario poétique, Montréal, la Nouvelle Barre du Jour, 1985. (épuisé).
  • Idole errante, récit poétique, Montréal, Éditions Lèvres Urbaines, 1983. (épuisé).

 

Livres d’artistes :

  • Haïti, Haïti, poèmes, monotype gravure de Vincent Rougier, Éditions Rougier, Normandie, 2010.
  • Draps noirs, suite poétique, avec des encres de Michel Mousseau, Éditions Mousseau, Paris, 2009.
  • Eclats de braise, poèmes avec des encres de Anne Slacik, livre peint à la main, Éditions Slacik, Paris, 2008.
  • Ivresse, recueils de poèmes avec des encres de Youl, Éditions Architypes, Forcalquier, France, 2007.
  • Démesure, recueils de poèmes avec des encres de Youl, Éditions Architypes, Forcalquier, France, 2007.
  • Bleu de nuit, recueils de poèmes avec des encres de Youl, Éditions Architypes, Forcalquier, France, 2007.
  • Lumière, recueils de poèmes avec des encres de Youl, Éditions Architypes, Forcalquier, France, 2007.
  • Jeux de langue, poèmes manuscrits avec des encres de Denis Charland, Éditions de l’artiste, Trois-Rivières, 2005.
  • Jamais loin, poèmes avec des encres de couleur de Michel Mousseau, Éditions TranSignum, Paris, 2004.
  • Mémoire voilée, suite poétique avec des œuvres de papier moulé, aquarelle et matériaux mixtes de Ginette Trépanier, Champs Vallons, Éditions Bell’Arte 2002.
  • À ciel ouvert, poèmes manuscrits avec des aquarelles originales de Chan Ky-Yut, Ottawa, Éditions de l’artiste, 2002.
  • Éclosion du poème, poèmes typographiés avec des aquarelles originales de Chan Ky-Yut, Ottawa, Lyric Éditions, 2001.
  • Ce que les mots ne peuvent dire, poèmes, livre-concept avec des illustrations de Claire Dufresne, Montréal, Éditions Ming, 2001.
  • L’Énigme du futur, poèmes avec des huiles de Chantal Legendre, édition bilingue Prague/France, Protis/Les Îles en Feuilles, traduction en tchèque de Jana Boxberger, 2001, Prix international Saint-Denys Garneau 2002.
  • La Recluse, poèmes avec quatre rêveries poétiques de l’artiste Mariette, Voiron France, Éditions Le Musée de Mariette, 2001. Prix Henri Caudron/France.
  • L’Errante, suite poétique avec des gravures de Thérèse Boucraut, Paris, Éditions René Tazé, 2001.
  • Homme de silence, poème, avec des estampes de Chantal Legendre, Grenoble, Éditions Les Îles en Feuilles, 2000.
  • Liturgie Du corps, poèmes, livre peint par Jean-Michel Marchetti, Paris, Éditions AEncrages, 1998.
  • Vue d’un rêve, poèmes, livre-objet avec des peintures originales de Jean-Luc Herman, Paris, Éditions de la Séranne, 1998.
  • Chercheuse d’images, poèmes, livre-sculpture avec dix estampes de Claire Dufresne, peintre-conceptrice, Montréal, Éditions Ming, 1995. Exposition à la Maison de la poésie Rhône-Alpes, (France).

 

A participé aux revues suivantes :

Tessera, Zymergy, Travers, Estuaire, Possibles, Regart, Mensuel 25, Moebius, LittéRéalité, Action poétique, Lieux d’Être, Icaro (Genova), Supérieur Inconnu, Exit, Kérosène, Bacchanales, Midi, Le Jardin d’Essai, Les Cahiers de poésie, L’arbre à paroles, Europe, Arca, Icaro (Italie), Les écrits, Ruptures, Ecriture, Doc(k)s, Décharge, Modern’, La Nouvelle Barre du jour, Gaz moutarde, Revue Trois, Spirale, Montréal Now !, Le Capital des mots, Liberté, Brèves, Jet d’encre, A.P.L.M., Imagine, Les Cahiers Tristan Tzara, Les Cahiers de la femme, Osiris, Odade, Poèmes épars, Le pont, L’Exile, Eloïze, Aube magazine, Nuit blanche, Québec français, Le Sabors, L’Arme de l’écriture, Le Tamanoir, Obratnik, Il Segnale, (Milan), Encres Vagabondes, Lettres québécoises, Etoiles d’Encre, Langage et créativité, Des rails,( la revue de l’imaginaire ferroviaire dont Claudine Bertrand est co-responsable).

Poèmes affiches :

  • La mutation en noir, accompagné d’une sérigraphie originale de Jaros, Grenoble, maison de la poésie Rhône-Alpes Éditeur, 1987.
  • Souffle et Soupir, accompagné d’une sérigraphie originale de Jean-Luc Herman, Paris, Éditions de la Séranne, 1998.
  • À 2000 années-lumières d’ici, accompagné de deux œuvres de Marcelle Ferron, Outremont, Lanctôt Éditeur, 1999, traduction en roumain par Magda Carneci, Bucarest, 2000, sélectionné par l’Assemblée nationale de France pour l’Anthologie du millénaire, Paris, Éditions Bartillat.

Collectif :

  • Québec 2008, Co-édition Écrits des Forges (Québec) et Sac à Mots (France).
    Recueil collectif de poésie en langue française avec vingt auteurs dont France Mongeau, Yolande Villemaire, Claude Beausoleil, Denise Boucher, Stéphane Despatie, Claudine Bertrand pour le Québec et Georges Bonnet, Odile Caradec, Raymond Bozier, Jean-Claude Martin, James Sacré, Josyane de Jesus-Bergey pour la France

Biographie

  Claudine Bertrand a étudié à l’Université du Québec à Montréal, où elle obtient une maîtrise en études littéraires consacrée à Réjean Ducharme, écrivain québécois édité chez Gallimard. De plus, elle a complété des études en journalisme et en scénarisation cinématographique. Elle a enseigné la littérature et la communication au Collège de Rosemont de 1973 à 2010.

Elle est l’auteure d’une trentaine d’ouvrages poétiques et de livres d’artistes au Québec et à l’étranger, dont Une main contre le délire (finaliste en 1996 au Grand Prix du Festival international de la poésie), L’amoureuse intérieure (Prix de poésie 1998 de la Société des écrivains canadiens), Tomber du jour, Le corps en tête (Prix Tristan-Tzara 2001), L’énigme du futur (Prix Saint-Denys Garneau en 2002). Elle a été lauréate du Prix Femme de mérite 1997 et médaillée d’or du Rayonnement culturel.

Fondatrice de la revue Arcade, unique revue francophone d’Amérique du nord, entièrement dédiée à l’écriture des femmes, elle la dirige de 1981 à 2005. Elle crée le Prix de la relève Arcade (1991). En 1996, elle remporte le titre de finaliste au Grand Prix du Conseil des Arts de la Communauté urbaine de Montréal pour s’être démarquée sur la scène culturelle pendant presque deux décennies. Également en 1996, un colloque tenu à l’Université Paris VIII (Vincennes) souligne la contribution significative aux échanges culturels France-Québec d’Arcade. Elle fonde, par la suite en 2006, la revue  Mouvances.ca, une revue d’art et de littérature en ligne, qui réunit artistes et auteurs de la francophonie, dont un dossier est consacré à la poésie corse en 2012 réalisé par Angèle Paoli.

Depuis les années 1970, elle collabore à une cinquantaine de revues littéraires : Montréal now ! , Intervention, La nouvelle barre du jour, Les écrits, Hobo-Québec, Possibles, Rampike, Doc(k)s, Mensuel 25, Moebius, Estuaire, Écritures, Tessera, Bacchanales, Actes Sud, Jardin d’essai, Pourtours et Travers (France), Les Cahiers de Tristan Tzara (Roumanie), Revue Le pont (Iran).

Au Québec, son rôle en poésie est central, participant à plusieurs projets, comme celui de La poésie prend le métro, qu’elle initie et codirige durant les deux premières années. Elle met en place des événements culturels. Elle a tenu une chronique de poésie à la radio de l’Université de Montréal, a participé à de nombreux colloques et à des lectures publiques, elle a animé des ateliers d’écriture, puis coanimé la première Nuit au féminin à l’Université du Québec à Montréal (20 avril 1985). Depuis 2006, elle réalise, chaque mercredi, une émission hebdomadaire sur Radio Ville Marie, ainsi que des entrevues sur CNV 24/7. Elle fait partie du comité d’administration du PEN Québec-Montréal depuis plusieurs années.

Ambassadrice de la poésie québécoise, Bénin , 2009 et 2010 ; France (La  Rochelle) 2008 ; Sénégal, décembre 2010 ; Algérie , septembre 2011 ; Cameroun , décembre 2012, elle offre à l’étranger de nombreuses lectures, des conférences et des ateliers de poésie.

Elle a notamment été correspondante à Paris pour le 1er Congrès des poètes du monde. Elle crée en 1999 la collection internationale de poésie Vis-à-Vis, aux Éditions Trait d’Union. Elle a dirigé et publié 15 ouvrages jumelant poètes du Québec et de la France. En 2010, au Bénin, un prix de poésie remis annuellement à la relève, porte le nom de «Claudine Bertrand».