Assoiffée d’imaginaire

Poète, essayiste et pédagogue, née à Montréal, Claudine Bertrand a publié  une œuvre importante doublée d’une forte activité éditoriale. Elle a dirigé des anthologies (Instants de vertige – 45 poètes Québec-France et Grandes voix francophones en 2012), des collectifs (Le Québec des poètes et La France des poètes). Elle est l’une des voix les plus actives de sa génération, elle organise des événements culturels,  conçoit et anime, chaque semaine, à la radio, l’émission Arts et Lettres.

Pionnière, elle a fondé la revue Arcade consacrée à l’écriture des femmes et l’a dirigée durant 25 ans, œuvrant ainsi à faire connaître la littérature, à la diffuser et à la rendre visible auprès de publics différents, contribuant ainsi à enrichir la culture francophone. Parallèlement à cette activité éditoriale, elle a publié plus d’une trentaine de recueils poétiques et d’ouvrages au Québec et à l’étranger, qui lui ont valu des prix prestigieux dont le Prix International Tristan Tzara (elle est la seule québécoise à avoir reçu cette distinction), Prix Saint-Denys Garneau, Prix de l’Amérique française.

Femme engagée, marquée par la pensée féministe et humaniste, elle est considérée comme l’une des ambassadrices de la poésie à l’étranger. Son écriture voyageuse nous mène sur plusieurs continents, cherchant à s’ancrer dans un univers lumineux.

Ambassadrice de la poésie québécoise, (Suisse, 1996 ; République tchèque, 1998 ; France, Rhône-Alpes; 2000/2005), La  Rochelle 2008 ; Bénin , 2009 et 2010  ; Sénégal, 2010 ; Algérie, 2011 ; Cameroun, 2012 ) elle offre de nombreuses lectures, des conférences et des ateliers de création. Fréquemment sollicitée par des invitations à l’international et traduite dans plusieurs langues, Claudine Bertrand constitue une figure marquante de la poésie contemporaine.

Quelques titres : Au large du Sénégal (Rougier, 2013), Rouge assoiffée (L’Hexagone, collection Typo, 2011), Passion Afrique (Rougier, 2009), Autour de l’obscur (L’Hexagone, 2008), Ailleurs en soi (Domens, 2006) …