Prix et Distinctions

Claudine Bertrand a été récompensée par de nombreux Prix littéraires et Distinctions :

Discours de Daniel Turp, à l’assemblée nationale du Québec, le 21 avril 2005, en présence de Mme Beauchamp, Ministre de la Culture et de la Communication.
De Miguel de Cervantès à Claudine Bertrand… en passant par Sant Jordi et Réjean Ducharme.

Lire l’intégralité du discours : assemblée_nationale

Tous les Prix littéraires et les Distinctions :

  • Prix européen « Virgile 2017″, attribué par le Cénacle européen francophone, le 10 juin 2017 à Paris
  • Prix International Alexandre Ribot 2016, décerné au Marché de la poésie à Paris, pour Fleurs d’orage et l’ensemble de son œuvre.
  • Doctorat Honoris Causa de l’Université de Plovdiv, Bulgarie 2016. Claudine Bertrand est la première québécoise à avoir obtenu cette distinction
  • Grand prix de poésie du Salon international des poètes francophones  en 2010 pour Passion Afrique
  • Grand prix de poésie Saint-Denys-Garneau en 2002 pour L’Énigme du futur. Traduction en tchèque par la poète franco-tchèque Jana Boxberger
  • Prix international Tristan-Tzara en 2001 pour Le corps en tête remis la première fois à une québécoise
  • Prix du Festival National de poésie murale à Aubigny-sur-Nère, 2001
  • Prix Henri Caudron en 2001, France pour La Recluse
  • Finaliste en 2001 du prix Odyssée pour Le corps en tête en 2001
  • Finaliste en 2001 du Grand prix international de poésie à Trois-Rivières pour Le corps en tête
  • Médaillée de l’Assemblée nationale française le 21 juin 1999 pour le poème « À 2000 années lumière d’ici » publié dans l’Anthologie parlementaire de poèmes, préface de Laurent Fabius, Éditions Bartillat, Paris, 1999
  • Prix de poésie en 1998 de la Société des écrivains canadiens pour L’Amoureuse intérieure
  • Médaillée d’or du Rayonnement culturel, Prix de Renaissance française, sous le patronage du Président de la République et des Ministères des Affaires étrangères, Paris, 1998
  • Prix Femme de mérite en 1997 de la Ville de Montréal qui reconnaît l’excellence en Arts et culture pour l’engagement social de Madame Bertrand et son importante contribution à l’avancement de la situation des femmes
  • Nominée en 1996, prix du Conseil des Arts de la Communauté urbaine de Montréal, pour s’être démarquée sur la scène culturelle depuis deux décennies
  • Finaliste en 1996 du Grand prix international de poésie à Trois-Rivières pour Une main contre le délire
  • Membre d’honneur de l’Association littéraire « Tristan Tzara » et membre du Comité de rédaction de la revue internationale bilingue Les Cahiers Tristan Tzara, Moinesti, Roumanie
  • Un prix de poésie porte son nom et est remis au Bénin
Tagged with 

Comments are closed.